Se définissant comme un photographe expérimental, Thikent a développé différentes techniques artistiques, toutes dérivées de la photographie. 

 

La "peintographie", une technique utilisée depuis plusieurs années, lui permet de reproduire ses visuels en déposant directement de l'encre et de la peinture acrylique mélangées à un liant synthétique sur le support choisi.

Puis commence un travail de plasticien plus traditionnel en utilisant pinceaux, couteaux, rouleaux, ou racleurs, qui permet de créer toute une palette d'effets et donne naissance à un désordre pictural étonnant, curieux amalgame de peinture et de photographie.

 

Avec la série des "bédégraphies", Thikent nous livre une approche plus légère et poétique de son travail pictural. Mixant les techniques du portrait photographique et celles de la bande dessinée, les bédégraphies recréent une atmosphère graphique surprenante où se mêlent l'imaginaire et le réel.

 

Quelques nus photographiques viennent aussi compléter l'univers créatif de Thikent. Des clins d'oeil visuels un peu provocants, très suggestifs mais jamais vulgaires.

 

Autre technique plus classique empruntée au street-art, les "spraytings", dans laquelle Thikent s'inspire de ses photographies pour réaliser des pochoirs. Les zones à peindre sont soigneusement découpées puis remplies de peinture en spray ou de laque acrylique.  Les couleurs se mêlent pour dresser d'étranges scènes ou portraits, dont le style se situe à la frontière entre le street-art et le pop-art.

 

Enfin, Thikent abandonne parfois la photographie et s'autorise quelques digressions artistiques. Comment ne pas évoquer par exemple ses réflexions fluorescentes, enseignes lumineuses dont certaines lettres restent volontairement éteintes donnant ainsi une double lecture aux écrits.